Les Inaccoutumés
Menu

Présentation

Festival Les Inaccoutumés automne 24
Spectacles, performances, concerts, exposition de films

C’est la troisième édition du festival Les Inaccoutumés que nous avons imaginée. Elle est nourrie des plus de quarante ans d’existence de la Ménagerie et y inviter des artistes qui ont fait l’histoire de ce lieu reste une évidence, Eszter Salamon et Claudia Triozzi en sont les témoins, qui reviennent en ces murs avec des créations. Elles côtoieront la jeune génération d’artistes que la Ménagerie a toujours eu à cœur de faire découvrir : Stina Fors, Samir Kennedy, Marvin M’Toumo, Tiran Willemse, Bryana Fritz ou Zoé Lakhnati et Per Anders Kraudy Solli. Les pièces de Bryan Campbell, Oona Doherty, Aina Alegre comme les concerts de Fuyuki Yamakawa ou Ivo Dimchev viennent confirmer que le rapport corps-musique toujours renouvellé irrigue tant de propositions de cette édition.
L’exposition de deux films chaque soir de représentation permet de retrouver le travail d’Alix Boillot et de découvrir celui de Cynthia Lefebvre, deux plasticiennes qui mettent le corps au cœur de leur travail.
C’est grâce au soutien renouvelé de Dance Reflections by Van Cleef & Arpels que nous pouvons inviter ces pièces et ces artistes, en collaboration avec nos partenaires le Festival d’Automne à Paris, le Centre culturel suisse, le festival Danse Dense et le Centre Wallonie Bruxelles.
7 semaines de festival, du 3 octobre au 23 novembre, 15 spectacles dont 5 créations, tout un automne à la Ménagerie de verre.

Programme

A Mouthful of Tongues Stina Fors

Deep Cuts Bryan Campbell

Stina Force Stina Fors

The Aching Samir Kennedy

Hope Hunt and the Ascension into Lazarus Oona Doherty

Zizi Zozio Marvin M’Toumo

Untitled (Nostalgia, Act 3) Tiran Willemse

Amherstia Sandar Tun Tun

MOTHERS & DAUGHTERS Eszter Salamon

Submission Submission Bryana Fritz

RÉVERBÉRATIONS — ÉTUDE 8 Aina Alegre / Centre chorégraphique national de Grenoble & STUDIO FICTIF

Where the Fuck Am I? Zoé Lakhnati et Per Anders Kraudy Solli

Chaos Ballad Samir Kennedy

Pour rien mais dans le bon sens Claudia Triozzi

The Art of Bodily Noises Fuyuki Yamakawa

Top Faves Ivo Dimchev

Exposition de films

Une série de projection de films au Studio Diaghilev, vient compléter le programme, en lien avec certains des spectacles ou dans le cadre de collaborations particulières.

GRACE

(film), 2024 création Alix Boilot
réalisation César Vayssié
avec Valentina D’Angelo
Présenté avec le soutien de Dance Reflections by Van Cleef & Arpels

Dans la fontaine de la Villa Médicis, Alix Boillot invite Valentina D’Angelo, batteuse romaine, à interpréter Grace de Jeff Buckley, contredisant un instant le destin horizontal de l’eau. Un morceau que l’on dit prémonitoire à la noyade de son auteur, dans les eaux boueuses d’un affluent du Mississipi.

À moitié immergée, la figure de Valentina cite les sculptures antiques campées au centre des fontaines, convoquant les nymphes, les naïades et autres déesses aquatiques. Mais, contrairement à ces représentations figées dans la pierre, le corps vivant de l’interprète ancre la fontaine dans le temps présent de la performance, dont la puissance féminine met à jour les représentations patrimoniales.

Bones Scores (film) 2023, Cynthia Lefebvre
Vidéo full HD (split screen), couleur, son stéréo, 36’25’’
avec Ola Maciejewska et Anna Massoni
Collaboration artistique, image, son: Louison M.Vendassi

Bones Scores est une partition pour 206 os.
Bones Scores crisse, siffle, craque, racle, sonne, résonne, cliquette.
Bones Scores se regarde debout, assis, ou accroupi.
Avec l’œil qui glisse d’un bord à l’autre, déborde le cadre, creuse le médium cinématographique et s’immisce hors champ.

Il y a une stratigraphie d’histoires autour de l’os.
Et puis il y a des gestes, des rituels, des images.
De l’os il n’y a qu’un pas pour glisser vers le poulpe, la pierre, le jeu de dés.
Le mikado, l’araignée, la bataille navale.
Qu’un geste pour que le fémur se fasse compas, le sacrum paon, l’omoplate poumon.

Plateformes professionnelles

Plateforme Danse Dense
14.11 à 16h

Danse Dense présente, au cours de ses #plateformesprofesionnelles, des pièces en cours de fabrication. Ces rendez-vous sont des moments précieux de repérage pour les professionnels, étapes privilégiées pour rencontrer les créations en processus.
Danse Dense met son expertise au service des chorégraphes émergents et les accompagne au plus près dans la présentation des processus à l’œuvre.

Plateforme Immersion
15.11 à 16h

Présentation des créations en cours de Andrea Givanovitch, Jessica Tamsin Allemann et Michael Stéphane Nana et présentation en soirée de la pièce de la quatrième artiste accompagnée dans le cadre de Immersion, Zoé Lakhnati

"La Ménagerie de verre, telle que je l’ai toujours connue depuis la fin des années 1980 est le lieu par excellence de découverte de nouvelles formes esthétiques mais aussi un lieu d’accueil et de lancement de nouvelles géné­­rations d’artistes. J’y ai moi-même présenté ma première chorégraphie Pudique acide en 1985 dans le studio Wigman avec Jean-François Duroure, ce moment a été le début d’une carrière mais aussi celui d’une longue histoire d’amour avec cet espace. Pouvoir présenter Immersion dans le cadre des Inaccoutumés à la Ménagerie de verre est une façon de rendre quelque chose à ce lieu, quelque chose qui m’a été offert et que je transmets à quatre jeunes chorégraphes que j’accompagne dans ce projet."     Mathilde Monnier

Réservé aux professionnels dans la limite des places disponibles,
réservation à coordination@menageriedeverre.com